Interview de Philippe Cadiou pour myRHline.com

2825_default_big[1]

Daytona optimise son budget formation en fidélisant ses clients

Daytona  est une entreprise de 200 personnes qui intervient en conseil et externalisation commerciale et réalise plus de 50% de son chiffre d’affaires dans le secteur Santé et Beauté. L’humain est aux yeux de son directeur général Philipe Cadiou le principal actif de l’entreprise. Plus Daytona investit dans le développement de ses collaborateurs, plus elle fidélise ses clients et c’est pour son dirigeant la seule façon d’optimiser son budget formation.

Sur les 200 salariés de Daytona, 170 exercent sur le terrain. Cette population de formateurs, négociateurs, animateurs, merchandiseurs et visiteurs mystère  doit être formée à la connaissance des marques et à la façon de gérer la relation client sur le long terme. Il s’agit aussi de former les managers de ces équipes terrain.

Doubler ou tripler le budget légal minimum

Pour Philippe Cadiou, managing director de l’entreprise, il est compliqué d’optimiser un budget formation : « Le budget légal minimum ne suffit pas quand l’humain est à 100% le produit fini comme c’est le cas dans notre activité. Nous investissons donc deux à trois fois plus que ce minimum pour amener correctement à niveau nos collaborateurs. » L’entreprise va même jusqu’à faire accepter à ses clients de participer au financement de certaines formations, ce qui est « plus ou moins bien compris » – le cofinancement représente environ 30% du budget global de formation.

Investir aussi dans la formation en amont des recrutements

→ la suite de l’article sur http://www.myrhline.com/